Le papier Gampi ou Abaca.

Le papier Gampi vient des Philippines où un arbre, l’Abaci, qui ressemble beaucoup au bananier, pousse. Ses fibres y sont populaires depuis des siècles car elles sont extrêmement solides. Il était autrefois utilisé non seulement pour fabriquer de la corde, mais aussi pour la fabrication du tissu. L'arbre a de longues fibres d’une belle brillance, très appropriée pour le papier. À cela s’ajoutent d’autres fibres, notamment l’herbe de cogon, une herbe avec laquelle rien n’a été fait jusqu’à ce que l’on découvre qu’elle peut facilement être utilisée pour le papier.


Production

L'écorce pelée est bouillie et broyée dans de grandes marmites. La masse de pâte à papier est dissoute dans de l'eau, répartie uniformément à la main sur de grandes rames. On peut, y ajouter, par exemple,  des pétales de fleurs ou des feuilles séchées. On installe ensuite les rames à sécher au soleil. Lorsque les feuilles sont sèches, elles sont retirées des grilles, lissées et vérifiées. Le papier est prêt à être peint ou imprimé (batik) et éventuellement transformé en produits.

Aux Philippines, il existe de nombreux petits ateliers où ce papier est produit. C'est une source d'emploi importante de ce pays.